Manager ça s'apprend !

Manager ça s'apprend !

Compléments de Rémunération : sortir du système vicieux

Dans la plupart des grandes organisations, ou plutôt des « vieilles » organisations, le système de rémunération s’est complexifié avec le temps. De négociation en avantage « acquis » en passant par les modes managériales, les habitudes sont prises et les salariés on un salaire fixe, un treizième voire quatorzième et même quinzième moi, des avantages sociaux (mutuelles, tickets resto, 1% logement et autres), ainsi que des « primes ».

Ces primes, un peu fourre-tout, sont attribuées aussi bien aux personnels qui ont des objectifs à atteindre qu’à ceux qui n’en ont pas.

La raison ? Et bien aucune raison vraiment valable, à vrai dire, mais le plus souvent une notion toute personnelle de l’équité entre salariés… quelque chose comme « il a un poste dont la performance ne peut pas se calculer alors je partage la récompense de ceux qui ont la chance de voir leur contribution car, sans eux (les premiers), les seconds ne l’auraient pas atteinte (la performance, vous suivez ?)

Alambiqué mais défendable, surtout quand on est du côté de la fonction support, administrative, celle dont on ne voit l’existence que lorsqu’elle manque à l’appel et que les retards / erreurs s’accumulent…

Le problème en devient un lorsque chaque année cette « prime » est réévaluée et qu’il faut la partager, avec l’envie, pour un manager, de féliciter et encourager les meilleurs, alors que cela se termine par un découragement des ambitieux qui ont le sentiment d’avoir été les seuls à aller au-delà des attentes (et donc à mériter cette « prime » au sens propre !).

Un manager m’a soufflé une pratique que je partage ici.

Il fixe des objectifs ambitieux, service par service, aux opérationnels et à leurs équipes administratives, sans promettre de prime supplémentaire, au contraire…Il précise, d’emblée, qu’i  NE donnera PAS de prime à ceux qui n’atteindront pas l’objectif.

Ainsi la prime revient à ceux qui la méritent, elle reviendra aussi à ceux qui auront contribué à son atteinte.

Motivation et pression sont alors au RV !

Et lorsque les plus réticents rétorquent que la prime est une tradition, un élément de rémunération acquis, il leur déclare avec un air é tonné « je sais bien, mais si tout se passe bien, vous l’aurez, non ? »

Qu’en dites-vous ?

Valentine Chapus-Gilbert

argent.jpg

Photos Libres



30/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Enseignement & Emploi pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 110 autres membres