Manager ça s'apprend !

Manager ça s'apprend !

comment réussir sa "cohésion d'équipe" ?

Juste avant les départs en vacances d'été, le moment est parfois choisi pour renforcer l'esprit d'équipe.Le manager en attend une solidarité croissante, un meilleur état d'esprit, plus collaboratif et, in fine, bien sûr, plus de performance !

Pourtant, de nombreux "flop" existent et provoquent l'effet contraire, avec à la clé des coûts, de la démotivation, de la perte de crédit pour le manager, bref un désastre !

 

Alors quelles sont les conditions et les ingrédients pour réussir à renforcer la cohésion d'équipe ?

 - d'abord l'équipe doit y être prète: c'est une équipe, non pas une somme d'individus qui appartiennent à un même groupe. but commun, règles de communication connues et partagées, chacun connapit son rôle et le rôle des autres, avec à sa tête un leader.

si ces éléments semblent tomber sous le sens, ils ne sont pas toujours là, et bien souvent les échecs viennent de là !

 - l'équipe, donc, existe. cela ne signifie pas qu'elle est performante, ou elle l'est peut-être insuffisamment. c'est souvent ce qui pousse à vouloir en renforcer la cohésion d'ailleurs. Il est alors indispensable que les choses soient dites, partagées, exprimées. Cela ne sera peut-être pas le moment le plus agréable du séminaire, mais il sera fondateur et constructif pour la suite. Que le manager s'exprime en premier, que ce soit les collaborateurs, individuellement, en petits groupes, avec ou sans aide extérieure, peu importe (enfin, il vaut mieux réflechir avant à la meilleure modalité tout de même), l'important est de confronter les points de vue, au besoin purger les non dits, les insatisfactions, les frustrations

- une partie d'apport, dans une modalité de formation qui cherche à surprendre, décalée et efficace: world café, codéveloppement, chi kong, inspiring art ou horse coaching pour citer les plus récents.  Le moment sera alors mieux mémorisé, surtout grâce au lien que fera le manager entre cet apport et le sens qu'il veut donner à son équipe. Ce moment de feed back, essentiel, est trop souvent baclé alors qu'il apporte la plus value attendue par l'audace de l'activité !

 

Un constat étonnant pour terminer: ce sont les Codir et Comex qui osent le plus en matière d'activités surprenantes, question de moyens ou de fin ?

 

Valentine Chapus-Gilbert

 



09/07/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 110 autres membres