Manager ça s'apprend !

Manager ça s'apprend !

organiser un séminaire: on parle de nous dans le Nouvel Economiste !

Merci a Audrey Minart pour son article dans le Nouvel Economiste de cette semaine, un article complet sur les nouvelles tendances en matieres de seminaires, a retrouver ici.

Documenté par des chiffres précis et complets, des évolutions sont expliquées dans le type de séminaire recherché par les sociétées.
les idées phares sur lesquelles je suis intervenue concerne la quète de sens et les nouveaux outils qui fédèrent, comme le codéveloppement:

"Du sens
La tendance globale des entreprises à réduire leurs budgets n'aboutit donc pas forcément à une moindre qualité, mais plutôt à une rationalisation, qui n'a pas que de mauvais côtés. "J'ai le sentiment que l'organisation de séminaires se fait aujourd'hui moins dans une optique de rentabilité que dans une volonté d'utilité, d'efficacité, avance prudemment Valentine Chapus-Gilbert, consultante collaborant autant avec des PME qu'avec de grands groupes. Avant, on voulait former un maximum de collaborateurs, alors qu'à l'heure actuelle on s'intéresse davantage au contenu des séminaires. Il devient de moins en moins possible pour le participant de s'y rendre en touriste". Tout comme le "séminaire bling-bling", le "séminaire-prétexte", uniquement destiné à récompenser ses collaborateurs, a donc lui aussi fait son temps.

Par ailleurs, les entreprises semblent être de plus en plus à la recherche de sens et de cohérence dans l'organisation de séminaire. "Il y a dix ans j'organisais des cours de cuisine, et c'était considéré comme une demi-journée de vacances… Aujourd'hui, je les propose, ça intéresse toujours, mais on me demande aussi d'autres types de prestations. Pour les séminaires de formation, je fais par exemple de plus en plus appel à des experts, sociologues ou philosophes ayant des connaissances très pointues dans leur domaine." La consultante remarque aussi une véritable prise de conscience de la part des entreprises que des transformations s'imposent en leur sein et qu'il est nécessaire d'y préparer leurs salariés. "Les interventions des experts servent alors à donner du sens, à faire le lien avec leur vision de l'activité à moyen terme."

Sens et cohérence sont donc cruciaux, et conditionnent le type de séminaire à organiser. Une "évidence" pour Michel Bensadoun, consultant à la Fonderie et président de l'Agence nationale des agences événementielles (Anaé). "Le contenu doit être porteur de sens, les entreprises devraient toujours raisonner ainsi, et fonctionner par objectifs." En effet, le séminaire prendra une forme différente en fonction de ceux-ci. Mais fixer des objectifs implique un travail de collaboration avec un consultant, à la fois chargé du contenu et de sa mise en pratique, et donc gage de cohérence."

"Des valeurs
Cette recherche de sens semble par ailleurs se coupler avec la résurgence de certaines valeurs, tout particulièrement depuis 2008. "Il y a un réel regain d'intérêt de la part des organisateurs pour toutes les activités permettant de développer la pérennité des relations, par les valeurs de confiance et de solidarité", continue Valentine Chapus-Gilbert. Une demande qui explique sans doute l'émergence en France d'une méthode existant au Canada depuis quinze ans déjà : le codéveloppement professionnel. "Il s'agit pendant deux heures de réunir des groupes de pairs, managers ou cadres des ressources humaines, avec des questionnements communs qu'ils souhaitent partager. Grâce à la participation d'un animateur, le groupe va s'atteler à résoudre le problème de l'un d'entre eux, le 'client'. Les autres membres étant les 'consultants'. Et les rôles tournent…" Une méthode autant destinée à résoudre les problèmes pouvant émerger au sein de l'entreprise, qu'à inciter les collaborateurs à faire preuve de solidarité envers leurs collègues."

Bonne lecture !

Valentine Chapus-Gilbert



11/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 110 autres membres